théâtre

LES BIENVEILLANTES

Jonathan Littell / Guy Cassiers

— LA MC93 AU NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL —

 

Traverser la plus épouvantable tragédie du XXe siècle en la vivant de l’intérieur, du côté des bourreaux, pour mieux comprendre le système, mécaniquement et scientifiquement organisé, qui a permis la mort de millions de juifs, tel est le projet de Jonathan Littell dans ce roman très documenté qu’il publie en 2006.

En le transposant sur scène, Guy Cassiers a choisi trois moments essentiels du parcours de Max Aue, trois étapes de la carrière construite sur des tas de cadavres de cet officier de la SS, personnage de fiction si proche de ce que furent les milliers de complices efficaces du génocide. De Kiev à Berlin en passant par Stalingrad se dessine un portrait, loin du monstre froid que l’on aimerait imaginer, de ce fonctionnaire zélé qui raisonne et ne manque pas de culture. En éclairant cette face sombre du comportement humain, Guy Cassiers nous questionne de façon très dérangeante sur la banalité du mal en nous plaçant dans une possible « position d’identification inconfortable ». Ce n’est donc pas une reconstitution historique du génocide qui est présentée sur le plateau du théâtre mais un voyage dans le cerveau d’un fidèle exécutant, fonctionnaire émérite au service de « l’État National-Socialiste », dans les méandres de ses rêves et de ses hallucinations tout autant que dans le déroulé de ses pensées « rationnelles ». Un grand moment de théâtre pour lutter contre l’oubli mais aussi pour nous aider à rester vigilants.

Distribution / Production...

d’après Les Bienveillantes de Jonathan Littell
adaptation Guy Cassiers et Erwin Jans
script basé sur la traduction en néerlandais de Jeanne Holierhoek et Janneke van der Meulen (éditeur De Arbeiderspers)
mise en scène Guy Cassiers
dramaturgie Erwin Jans
conception son Diederik De Cock
conception vidéo Frederik Jassogne
consultant lumière Bas Devos
costumes et décor Tim Van Steenbergen

avec Katelijne Damen, Fred Goessens, Abke Haring, Kevin Janssens, Hans Kesting, Alwin Pulinckx, Bart Slegers, Johan Van Assche, Jip van den Dool, Vincent Van Sande
et en alternance Diego De Ridder, Victor Van Gorp, Otto Back, Henry Giesbertz, Erik Paans

production Toneelhuis, Toneelgroep Amsterdam

coproduction deSingel

en collaboration avec Le phénix — scène nationale de Valenciennes, Maison de la Culture d’Amiens, Istanbul Theatre Festival, Romaeuropa Festival, Festival Temporada Alta

avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne

 

en partenariat avec