mesure pour mesure

MDLSX

COMPAGNIE MOTUS

— THÉÂTRE MUSICAL —

 

Dans un solo où elle mixe des morceaux de rock, de la vidéo et des textes politiques, Silvia Calderoni explose. Un spectacle inclassable qui parle des identités sexuelles défiant les catégories.

Une actrice s’empare de la scène comme un fauve monterait sur un ring. L’italienne Silvia Calderoni possède une présence irradiante et un langage physique bien à elle.

Habitée par la musique, elle dessine dans l’espace une danse électrique, à la fois élastique et dynamique. Telle un DJ, la performeuse à l’allure androgyne pilote une bande son qui va de Buddy Holly aux Smiths en passant par Stromae. Elle prend la parole et se met à nu, au propre comme au figuré, jouant avec sa propre image filmée et des images documentaires, assemblant fiction et biographie.

Ni fille ni garçon, ou les deux à la fois, elle nous apprend que la frontière entre féminin et masculin n’est pas si étanche, en vérité. Après Alexis, une tragédie grecque, les Italiens de Motus s’inspirent d’écrits de Pasolini, d’auteurs du post‑féminisme et des idées queer, sans oublier la force du théâtre, pour bousculer l’ordre établi.

 

Les 28 et 29 nov, 1, 2 et 3 déc, débutez votre soirée avec Dj set (sur) écoute à 19h en salle Maria Casarès !

IMPROMPTU(S)

ven 25 nov, à l'issue de la représentation
rencontre avec l'ACF (Association de la cause freudienne) et Clotilde Leguil - philosophe et psychanalyste, auteur de Subversion lacanienne des théories de genre

Être une femme ou un homme, s'agit-il d'un caractère acquis ? Est-ce se soumettre à une norme ? Et cette norme est-elle une oppression, « un devoir-être aliénant » pour tous ? Ou bien une énigme qui se pose différemment pour chaque sujet ? Comment la psychanalyse lacanienne aborde-t-elle ces questions fondamentales ?
 

C'EST DANS LA PRESSE

" Un spectacle à voir d’urgence pour couper court à toutes les idées reçues sur la question du genre." - Scenweb, Stéphane Capron
" Un spectacle qui fait du bien là où ça fait mal, une performance." - Mediapart, Jean-Pierre Thibaudat

"À la fois artistes et chercheurs, Enrico Casagrande et Daniela Nicolò s’emparent des questions les plus brûlantes de notre époque, en prenant comme témoins Sophocle, Rainer Werner Fassbinder ou Jean Genet." - Télérama, Thierry Voisin
" Avec MDLSX, la compagnie italienne subversive Motus et l'incroyable performeuse Silvia Calderoni brouillent les pistes.» The New York Times, Ben Brantley
" Silvia Calderoni irradie le plateau de sa présence, de son humour, de son urgence à être. " - Un fauteuil pour l'orchestre, Denis Sanglard

Biographie...

Le seul nom Motus évoque une image en mouvement, aux contours flous et confondus avec des paysages, un profil tourmenté par d'irréductibles révoltes internes. Ce nom incarne l'attitude « louche » de notre regard vers les expériences-savoirs-œuvres du passé afin d'enrichir l'arsenal stratégique de réinvention du présent, cette attitude « louche » qui sème la pagaille parmi les formes et les langages.

Pour la compagnie Motus – fondée en 1991 par Enrico Casagrande et Daniela Nicolò – il n'y a pas de limites, pas de frontières entre pays, moments historiques ou disciplines, pas de séparation entre l'art et l'engagement civil.

Libres penseurs, ils amènent leurs spectacles à travers le monde, de Under the Radar (NYC) au Festival TransAmériques (Montréal), de Santiago a Mil (Chili) au Fiba Festival (Buenos Aires), ainsi qu'à travers toute l'Europe, en travaillant à des mélanges de formats expressifs, animés par la nécessité de se confronter à des thèmes, conflits, blessures de l'actualité.

L'activité artistique de Daniela Nicolò et Enrico Casagrande est accompagnée d'un intense programme de rencontres publiques, conférences et master class auprès d'universités italiennes et étrangères, précisément en relation aux différents et complexes projets théâtraux et vidéographiques de la compagnie. Parmi ces expériences, nous rappelons l'enseignement (à partir de 2014) du Master-Campus-Theater à la Manufacture (Haute école de théâtre de la Suisse Romande) de Lausanne.

Ils ont reçu de nombreuses reconnaissances, dont trois prix UBU et différents prix spéciaux pour leur travail sur Beckett, Pasolini, Genet, Fassbinder et des textes classiques tels qu'Antigone ou La Tempête de Shakespeare.

À travers des ateliers, des performances et des actes publiques, le parcours a conduit Motus aux créations Nella Tempesta et Caliban Cannibal (2013). En 2014, l'expérience créative du King Arthur, œuvre baroque sur une musique de H. Purcell et un livret de J. Dryden, a été pour Motus une première confrontation électrisante avec le théâtre musical.

Le long voyage d'AnimalePolitico n'étant pas encore arrivé à sa fin, avec MDLSX (première à Santarcangelo Festival 2015) et Black Drama (2018) la compagnie entreprend un nouveau projet qui affronte le thème de la limite/conflit.


Silvia Calderoni, comédienne de Motus à partir de 2005, a gagné de nombreux prix, dont les prix UBU comme meilleure actrice italienne (2009), MarteAwards (2013), Elisabetta Turroni (2014) et Virginia Reiter (2015). Le 2011>2068 AnimalePolitico Project a ouvert un front d’observation sur le Futur Proche avec The plot is the Revolution, une rencontre scénique entre les deux Antigones, Silvia Calderoni et l’indomptée Judith Malina du Living Theatre.

Distribution / Production...

dramaturgie Daniela Nicolò, Silvia Calderoni
son Enrico Casagrande en collaboration avec Paolo Panella, Damiano Bagli
lumière et vidéo Alessio Spirli
régie Daniela Nicolò, Enrico Casagrande en alternance avec Paolo Panella, Ilena Caleo

avec Silvia Calderoni

production Motus 2015
en collaboration avec La Villette - résidence d’artistes 2015 Paris, Create to Connect (EU project) Bunker/ Mladi Levi Festival Lubiana, Santarcangelo 2015 Festival Internazionale del Teatro in Piazza, L’arboreto — Teatro Dimora di Mondaino, Marche Teatro

avec le soutien de MiBACT, Regione Emilia Romagna