théâtre

SHOCK CORRIDOR

Mathieu Bauer

(création)

Mathieu Bauer adapte le film culte Shock Corridor de Samuel Fuller avec la promotion sortante de l’École du Théâtre National de Strasbourg. Une incursion enlevée dans la folie des hommes et les dessous du cinéma hollywoodien.

Un journaliste se fait interner incognito dans un asile psychiatrique pour enquêter sur un meurtre. Trois aliénés, témoins du crime, vont l’aider à faire éclater la vérité... L’inclassable Samuel Fuller réalise avec Shock Corridor  une radiographie sans concession de l’Amérique des années 60 et passe l’homme au scalpel de son cinéma tranchant. Mathieu Bauer et la troupe de douze comédiens sortis de l’École du TNS en juin 2016 s’emparent de cette énergie corrosive pour rendre grâce à la figure du réalisateur américain qui traverse le XXe siècle d’un regard extralucide, aux seconds rôles qui hantent le cinéma hollywoodien, mais aussi à la folie qui nous habite. Le spectacle fait feu de tout bois : le réalisateur rôde autour de l’action, un duo de narratrices déroule le récit, les personnages secondaires interrompent le cours des scènes et l’orchestre déluré de «l’hôpital psychiatrique d’État» se met à répéter son programme !
L’ensemble est emmené par les compositions de Mathieu Bauer et Sylvain Cartigny qui offrent un cadre musical et choral à la démence. Sur ce rythme endiablé, les frontières de la folie et de la raison commencent à vaciller.
 

Dans la presse...

"Un spectacle très accompli, très riche, qui offre quantité de beaux moments." Arnaud Laporte
"Un art du montage, de la composition (...), jubilant !" Fabienne Pascaud
"Une proposition intéressante, joyeuse et pertinente. Un spectacle savoureux." Marie-José Sirach
Émission La Dispute - France Culture


"Le groupe 42 tient le «Shock Corridor»" - Jean-Pierre Thibaudat, Médiapart

"Avec une intelligence et une virtuosité qui sont sa marque depuis ses débuts, Mathieu Bauer tresse plusieurs fils." - Armelle Heliot, Le Figaro

"Sur scène douze jeunes acteurs de l’école du Théâtre national de Strasbourg transforment un joyau du cinéma en théâtre et en musique" - Patrick Sourd, Les Inrockuptibles

"La grande réussite de Mathieu Bauer est qu'on ne perd pas le fil: «Shock Corridor» s'avère un spectacle choc, rock... et doc, limpide et organique." - Philippe Chevilley, Les Echos

"A travers ce palpitant spectacle, Mathieu Bauer réussit un pari difficile. Sa passion du cinéma, du théâtre et de la musique se synthétise ici en une écriture formidablement équilibrée, qui agence ses effets avec maestria. Une réussite!" - Agnès Santi, La Terrasse

"Mathieu Bauer explose l'action, raconte Fuller, Hollywood et l'Amérique du Ku Klux Klan, sur fond de comédie musicale rockeuse. Et la narration fragmentée, les séquences cut, les scènes de bravoure héritées du cinéma sont ici magnifiées par de jeunes artistes à l'énergie électrique." - Fabienne Pascaud, Télérama

"Commencer sa carrière avec un spectacle de cette qualité ne peut que leur porter chance et l'on voit bien "Shock Corridor" non pas se voir attribuer un prix Pulitzer mais au moins un Molière de la meilleure adaptation théâtrale" - Philippe Person, Froggy's delight
 

IMPROMPTU(S)

ATELIER THÉÂTRE TOUT PUBLIC
Participez à un atelier de pratique théâtrale dirigé par les acteurs de Shock Corridor. Au programme : défilé de seconds rôles et adaptation cinématographique.
atelier gratuit sur inscription : Jeanne Garcia 01 48 70 48 93
ven 9 déc 19h30-22h30


TOUT LE MONDE DÉLIRE
Rencontre organisée par l’Association de la Cause Freudienne sur la représentation de la folie dans l’art, avec la participation de Georges Haberberg, chef d’unité psychiatrique
sam 21 jan à l’issue du spectacle

 

CONCERT DES CINOQUES

Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny et les acteurs du spectacle vous invitent à ce concert convivial et festif chez les fous. Tubes extraits du spectacle et morceaux choisis : les cinoques vous donnent rendez-vous !

ven 27 jan à l’issue du spectacle

 

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES

Avant ou après le spectacle, découvrez les photographies de Jean-Louis Fernandez exposées dans le hall de la salle Maria Casarès.


L’ACTEUR EN JEU : NOUVELLES FORMES D’EXPÉRIMENTATION
Le Nouveau théâtre de Montreuil, en collaboration avec La MC11, le Jeune Théâtre National et La Générale vous propose une journée de réflexion sur l’évolution des pratiques de la direction d’acteurs.
mar 31 jan à partir de 14h / La Générale (Montreuil)

AVEC LE MÉLIÈS

PROJECTION DE SHOCK CORRIDOR DE SAMUEL FULLER
Une occasion rare de voir ce film culte sur grand écran ! Projection suivie d’une rencontre avec Mathieu Bauer
lun 23 jan à 20h30, cinéma Le Méliès, Montreuil

LE SAVIEZ-VOUS ?

SAMUEL FULLER est un réalisateur américain, né en 1912 dans le Massachusetts et mort en 1997 à Hollywood.
Il commence à travailler à 12 ans dans un journal et devient reporter criminel pour le New York Evening Graphic à 17 ans.

 

Il sert dans la 1e division d’infanterie américaine au cours de la Seconde Guerre mondiale et participe aux débarquements d’Afrique du Nord et de Normandie. Cette expérience de la guerre se ressentira dans plusieurs de ses films : Fuller est un cinéaste de la violence, qui ne rechigne pas à explorer les côtés les plus sombres de l’humanité.

 

En 1980, il réalise Au-delà de la gloire, un des témoignages cinématographiques les plus pertinents sur le front européen. Moins connu que d’autres films de guerre comme Apocalypse Now, Full Metal Jacket, ou Voyage au bout de l’enfer, Au-delà de la gloire est pourtant considéré comme l’un des plus grands films dans sa catégorie.

 

Parallèlement à sa carrière de réalisateur, il a participé à l’écriture de plusieurs scénarios (Marge d’erreur d’Otto Preminger, Jenny femme marquée de Douglas Sirk) ou interprète des personnages secondaires sous la houlette de jeunes réalisateurs prometteurs qui l’admirent, dont Jean-Luc Godard (Pierrot le Fou), Dennis Hopper (The Last Movie) ou Steven Spielberg (1941).
 

Anticonformiste, Fuller dynamite les habituels codes du cinéma : Le Jugement des flèches (1957) se centre sur un sudiste prenant le parti des Indiens, tandis que dans Quarante tueurs (1957), une femme prend la tête d’une redoutable bande de criminels. En 1963, c’est à l’institution hospitalière qu’il s’attaque, avec Shock Corridor, considéré comme l’un de ses meilleurs films.

TOURNÉE

DATES PASSÉES
29 fév > 03 mars 2016 / TNS, Strasbourg
09 > 12 mars 2016 / Nouveau théâtre de Montreuil - centre dramatique national

Distribution / Production...

adaptation, mise en scène et scénographie Mathieu Bauer
collaboration artistique et composition Sylvain Cartigny
dramaturgie Thomas Pondevie
son Auréliane Pazzaglia
lumière Stan-Bruno Valette, Marie Bonnemaison
costumes Léa Perron
plateau et accessoires Laurence Magnée
décor réalisé par les ateliers du TNS
avec Youssouf Abi-Ayad, Éléonore Auzou-Connes, Clément Barthelet, Romain Darrieu, Rémi Fortin, Johanna Hess, Emma Liégeois, Thalia Otmanetelba, Romain Pageard, Maud Pougeoise, Blanche Ripoche, Adrien Serre

production Nouveau théâtre de Montreuil — centre dramatique national

avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

avec le soutien du Théâtre national de Strasbourg


Centre Chopin a mis à notre disposition le piano du spectacle.

en partenariat avec