mesure pour mesure

AFRICOLOR

Ray Lema

Réservez vos places

Jeu 10 déc 2020 à 20h Réserver

Vitrine de l’Afrique d’aujourd’hui, le festival Africolor s’avance comme un espace de rencontres et confrontations, de réjouissances et découvertes, de transes inouïes et d’expériences vivantes et vibratoires. Plus que des concerts, les soirées Africolor sont les croisements de tous ceux qui veulent vivre autrement les sons et les mots de l’Afrique. Cette année, Ray Lema rend hommage à Franco Luambo, le créateur de l’OK jazz. 

« Après toutes ces années, la musique de Franco n’a pas pris une ride. » Ray Lema en est persuadé plus que jamais, lui qui tout gamin faisait le ngembo, c’est-à-dire la chauve- souris agrippée à un arbre, pour écouter le tout puissant créateur de l’OK Jazz. Chez le natif de Sona-Bata, Ray Lema entend tout autant l’immense traditon qu’il a expertsée dès les années 1970 en tant que directeur du ballet natonal que les intenses innovatons qui ont fourni le diapason de la musique congolaise depuis, notamment le sebene, cete marque de fabrique qui fait de la guitare l’axe de sa musique, une roue rythmique. Pour prendre l’épaisseur de ce parcours, il a choisi des faces des débuts à commencer par Nani apedalaki te et le classique d’entre les classiques Mario, à l’hiver de sa carrière, des ttres taille patron dans lesquels il a bien fallu tailler. Un déf pour tout arrangeur quand on sait qu’un ttre de Franco pouvait tourner des heures. Il y a ajouté son grain de sel, qui ne manque pas de pimenter cete nouvelle sauce: la secton de souffants dont les motfs écrits par ses soins tracent des lignes inédites, de nouvelles perspectves à la musique de Franco. Certains y verront là une touche jazz à la rumba. Ce serait néanmoins en limiter la portée de cete relecture, qui parvient à «moderniser » l’irrésistble groove de Franco. Disons qu’il ne s’est pas contenté d’une copie décalquée pour saluer à sa juste hauteur le talent de la rumba.
Jacques Denis

 

Distribution / Production...

avec

Ray Lema (claviers & voix), Fredy Massamba (voix), Ballou Canta (voix), Rodriguez Vanguama (guitare), Michel Alibo (basse), Dharil Denguemo (baterie), Irving Acao (sax) , Gérald Bantsimba (trompete), Bives Mbaki (trombone)

Dans la presse

"Un saxophoniste cubain, un batteur camerounais, un bassiste martiniquais et bien entendu pas mal de Congolais des deux rives : Ray Lema a casté une équipe diasporique, à la démesure de ce géant (Franco) dont l’aura sur le continent dépassait même Fela dans les années 80." Libération


"Savoir dialoguer avec les morts, c’est le propre des ngangas (les guérisseurs), mais aussi des grands artistes." Pan African Music