théâtre jeune public

L’APRÈS-MIDI D’UN FOEHN

Compagnie Non Nova - Phia Ménard

Des marionnettes volantes animées par des courants d'airs s'envolent et nous emmènent dans un monde féerique. Simplement enchanteur.

Dans le même espace circulaire que Vortex, l'autre pièce de son diptyque, Phia Ménard offre un spectacle lumineux et d'une beauté à couper le souffle. On a rarement vu ballet chorégraphique aussi aérien, éthéré et gracieux que celui-ci. Et pour cause, les danseurs sont des créatures translucides qui évoluent au gré d'une tornade invisible, créée à partir de ventilateurs. Une quarantaine de personnages multicolores s'élèvent à la verticale, aussi légers que des bulles, aussi délicats que des ballerines, aussi vifs que des feux follets. Elles défient la pesanteur, tournoient, voltigent, retombent en cascade. Ces banals sacs plastiques découpés offrent une chorégraphie éblouissante, incroyablement précise et complexe. Sans un mot, des drames minuscules se nouent : la révélation d'une danseuse étoile, le déploiement d'un grand corps de ballet, un combat contre un monstre, la relation ambiguë entre le maître et ses créatures... Le poème visuel est magnifié par les musiques subtiles et grandioses de Debussy, dont le célèbre Prélude à l'après-midi d'un faune mais aussi Dialogue du vent et de la mer et Nocturne.

Ce spectacle jeune public créé en même temps que Vortex n'a rien d'une version édulcorée du premier. À partir d'un même principe, la manipulation aérienne de la matière, l'artiste a écrit un autre récit. À l'image du foehn, ce vent des Alpes qui bouleverse brusquement les températures, le tourbillon aérien transforme l'atmosphère et change le trivial en rêve. Il ne faut pas manquer ce petit bijou de « théâtre du merveilleux », qu'on y aille en famille, ou pas.

Biographie...

Née en 1971, Phia Ménard, qui s'est d'abord appelée Philippe Ménard, a été jongleuse, et interprète pour Jérôme Thomas, avant de fonder la compagnie Non Nova, en 1998, à Nantes. Elle a signé Ascenseur, fantasmagorie pour élever les gens et les fardeaux (2001), Fresque et Sketches 1er round (2002), Zapptime, rêve éveillé d’un zappeur (2003),  Jongleur pas confondre (2004), Doggy Bag (2006). En 2008, avec PPP, elle affirme sa volonté de quitter son identité masculine initiale pour devenir une femme. Sa recherche sur l'« injonglabilité complémentaire des éléments » la conduit à explorer la glace, l'air et l'eau, et à créer L'Après-midi d'un foehn Version 1 (2011) puis Belle d'Hier (2015). Elle est artiste associée à l'Espace Malraux de Chambéry.

Distribution / Production...

direction artistique, chorégraphie et scénographie Phia Ménard
composition sonore Ivan Roussel d’après l’œuvre de Claude Debussy
scénographie Philippe Ragot, assisté de Rodolphe Thibaud et Samuel Danilo
création lumière Alice Rüest
régie lumière en alternance Aurore Baudouin (du 17 au 28 mai) et Alice Rüest (du 29 mai au 7 juin)
création régie de plateau et du vent Pierre Blanchet
régie plateau et du vent Manuel Menes
diffusion de la bande sonore en alternance Olivier Gicquiaud (du 17 au 27 mai puis du 29 mai au 7 juin) et Ivan Roussel  (du 27 au 29 mai)
costumes Fabrice Ilia Leroy
habillage en alternance Fabrice Ilia Leroy et Yolène Guais
photographies Jean-Luc Beaujault
interprétation Silvano Nogueira
administration et diffusion Claire Massonnet
chargées de production Honorine Meunier et Clarisse Merot
chargé de communication Adrien Poulard
 
coproduction et résidence La Comédie de Caen – centre dramatique national de Normandie
coproduction et résidence La brèche – centre des arts du cirque de Basse-Normandie – Cherbourg, Festival Polo Circo – Buenos aires (avec le soutien de l’Institut Français), coproduction EPCC-Le Quai, Angers et le réseau européen IMAGINE 2020 – Art et Changement Climatique, Scènes du Jura – scène conventionnée « multi-sites », La Halle aux Grains – scène nationale de Blois, Cirque Jules Verne – Pôle Régional des Arts du Cirque – Amiens, le Grand T – scène conventionnée Loire-Atlantique – Nantes, Théâtre Universitaire – Nantes, l’Arc – scène conventionnée de Rezé, Parc de la Villette – Paris et La Verrerie d’Alès en Cévennes/Pôle National des arts du Cirque Languedoc-Roussillon.
résidence Les Subsistances 2010/2011, Lyon, France

avec le soutien du Théâtre de Thouars – scène conventionnée en collaboration avec le Service Culturel de Montreuil-Bellay, le Grand R – scène nationale de La Roche-sur-Yon et Le Fanal – scène nationale de Saint-Nazaire

La Compagnie Non Nova est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC des Pays de la Loire, le Conseil Régional des Pays de la Loire, le Conseil Général de Loire-Atlantique et la Ville de Nantes. Elle reçoit le soutien de l’Institut Français et de la Fondation BNP Paribas.

La Compagnie Non Nova est artiste associée à l’Espace Malraux – scène nationale de Chambéry et de la Savoie, au Théâtre Nouvelle Génération - centre dramatique national de Lyon et au Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie.