théâtre

CLÉOPÂTRE IN LOVE

Christophe Fiat, Judith Henry / Création

Entêtée, insatiable, fonceuse, la plus grande des reines d’Égypte livre ses états d’âme. Un portrait anachronique en forme de kaléidoscope.

Imaginez que Cléopâtre s’exprime aujourd’hui en femme moderne qui n’aurait rien oublié de son destin de cheffe d’État ni de ses amours enflammées. La voici, fatiguée de voir Marc-Antoine passer son temps à festoyer. Elle s’adresse à son amant mais surtout à elle-même. De son passé, de l’avenir et même de sa postérité ! Oui, elle est ravie d’être un sex-symbole grâce à Elizabeth Taylor et au célèbre péplum des années 1960, et d’être le personnage éblouissant d’une tragédie de Shakespeare. Judith Henry nous dévoile une Cléopâtre in love bien là, parmi nous, campée plus qu’incarnée sur une scène où les multiples ombres amies ou ennemies lui répondent, comme autant d’échos d’une histoire passée à reconstituer indéfiniment… Elle est aussi une actrice qui s’amuse à se jouer de cette figure mythique. C’est que cette Cléopâtre dont Christophe Fiat a écrit le livret après s’être intéressé à d’autres figures légendaires (Sissi, Madame Wagner, la Comtesse de Ségur, Isadora Duncan) a des accents féministes dont le ton contemporain nous est familier. Un hommage aux femmes qui ont su prendre leur destin en main.

/!\ À écouter le vendredi 15 mars à 23h sur France Culture dans L'Atelier Fiction.

Poursuivez l'expérience

rencontre vendredi 08 février
soirée débat organisée par l’Association de la Cause Freudienne à l’issue de la représentation

concours d’écriture
appel à participation en partenariat avec la bibliothèque Robert-Desnos

Biographie...

En 1990, Judith Henry participe à la création de la compagnie Sentimental Bourreau. Au cinéma, elle remporte le César du meilleur espoir pour son rôle dans La Discrète de Christian Vincent. Au théâtre, elle joue notamment sous la direction de Stanislas Nordey, Bruno Boëglin, Alain Françon… En 2013 et 2016, elle collabore avec Nicolas Truong et Nicolas Bouchaud pour Projet Luciole et Interview.


Écrivain et performeur, Christophe Fiat a publié une quinzaine de livres depuis 2000 dont Héroïnes (Al Dante, 2005), Retour d’Iwaki (Gallimard, 2011), Cosima femme électrique (Philippe Rey, 2013). Auteur associé au Théâtre de Gennevilliers, il a créé L’Indestructible Madame Richard Wagner en 2011 et Films de Monstres Japonais en 2012. Dramaturge, plusieurs de ses textes ont fait l’objet de fictions radiophoniques sur France Culture.

Distribution / Production...

un projet de Christophe Fiat et Judith Henry
texte et musique Christophe Fiat
mise en scène Judith Henry, Christophe Fiat, Claire Ingrid Cottanceau
création lumière Stéphanie Daniel
photographies Jean-Louis Fernandez
régie générale Ronan Cahoreau Gallier
régie son Raphaël Barani

avec Judith Henry et Christophe Fiat
voix off Nicolas Bouchaud

production déléguée Nouveau théâtre de Montreuil – CDN
soutien Montévidéo, Créations Contemporaines – Atelier de Fabrique Artistique
remerciements Théâtre Ouvert

Dans la presse


Avec autant de malice que de grâce, Judith Henry va et vient, de métamorphose en métamorphose. La parole circule de Christophe Fiat à elle, fluide... Jusqu'où? Ici, c'est l'esprit qui règne. Une fugue légère et brillante. Une apparition. Armelle Héliot - Le Figaro
 

Avec Cléopâtre in Love, Christophe Fiat et Judith Henry s’amusent d’une performance qui les réunit sur scène pour tirer un portrait ironique de l’iconique reine d’Egypte. Patrick Sourd, Les Inrockuptibles

Que nous dirait la reine d'Egypte si elle réapparaissait aujourd'hui, deux mille ans après sa mort? Peut-être tenterait-elle de rétablir un peu de sa vérité, comme le fait formidablement Judith Henry sur la scène du Nouveau Théâtre de Montreuil.  Jeanne Ferney, La Croix

Take a contemporary French play script, new-age punk music, Hollywood, electric fans, transparent curtain, gold bars of soap falling from above, metallic thermal blankets and a peppy actress in a shimmering party dress, and what do you get? Cléopatre in Love at the Nouveau Théâtre de Montreuil. Judith Henry shines as the ancient Egyptian Queen. Rosslyn Hyams, RFI

La comédienne incarne la reine d'Égypte dans le spectacle « Cléopâtre in love ». Une virée ludique et réflexive entre mythe et réalité historique. Olivier Ubertalli - Le Point

Naviguant entre apports historiques précis, chansons pop, potins de stars et archives en latin, Cléopâtre in love propose en effet un bric à brac hétéroclite porté sur scène par Judith Henry, qui se balade entre couvertures de survie, ventilos, et faisceaux de lumière pyramidaux. Eric Demey - La Terrasse

 

En tournée

13 > 15 mars 2019 Théâtre National de Strasbourg / L’Autre Saison, Strasbourg