mesure pour mesure

Mesure pour mesure

FESTIVAL THÉÂTRE ET MUSIQUE / 7e édition

C’est le charme, à en croire le philosophe Vladimir Jankélévitch, que nous croisons bien souvent quand nous avons affaire à la musique.

Car, écrit Jankélévitch dans La musique et l’ineffable, « le charme est comme le sourire ou le regard, on ne sait ni à quoi il tient ni en quoi il consiste, ni même s’il consiste en quelque chose. Il n’est ni dans le sujet, ni dans l’objet, mais passe de l’un à l’autre comme un influx. (…) Et si la beauté consiste dans la plénitude intemporelle (…) le charme lui, a quelque chose de nostalgique et de précaire. Le charme ne nous apporte pas la solution d’un problème mais il est bien plutôt un état d’aporie infini qui provoque en l’homme une profonde perplexité. En cela, il est plutôt ineffable qu’indicible. Ainsi la musique déve- loppe-t-elle à l’extrême ce parfum inexprimable des souvenirs qui troublent et grisent 11 une âme. »

C’est à l’endroit de ce charme, cher à Jankélévitch, que se déroulera cette 7e édition du festival Mesure pour Mesure, dédiée à toutes les formes qui font dialoguer théâtre et musique. Une multitude de propositions qui, du théâtre musical à l’installation sonore en passant par l’opéra « de poche », ne manque- ront pas à leur tour de nous troubler et de griser nos âmes !

Mathieu Bauer