cirque

VORTEX

Compagnie Non Nova - Phia Ménard

Comment se transforme-t-on pour évoluer ? Phia Ménard répond à cette question dans un corps-à-corps fantastique avec l'air et la matière. Un spectacle sans un mot qui nous saisit et parle à notre épiderme. 

À partir de ses recherches sur l'élément aérien, la performeuse Phia Ménard a conçu deux « pièces du vent ». L'après-midi d'un foehn qui s'adresse aux spectateurs de tous âges, et Vortex, pour les adultes (et les ados) sont présentées en parallèle. Chacun est une entrée dans l'univers de cette artiste qui manipule la matière pour raconter l'indicible. Leur point de départ est similaire : nous sommes assis sur des gradins circulaires, tout proche d'une petite piste entourée de ventilateurs. Au centre, un tourbillon invisible. Là, va se jouer le drame sans parole d'un être en pleine mutation – c'est ce que raconte Vortex. Grâce à un être mystérieusement camouflé, le visage caché par des bandelettes et des lunettes noires, des formes vont s'élever dans les airs et s'animer, comme on l'a rarement vu. Le personnage va progressivement se dévoiler, et se dépouiller des membranes successives qui le recouvrent, comme un serpent laisse derrière lui une exuvie. Avec la nuance et la délicatesse nécessaire, Phia Ménard interroge ce qu'est l'identité et caresse la vulnérabilité à vif sous notre carapace.
Entre le théâtre de matières animées, le cirque et la danse, Vortex est à la fois sensationnel et intimiste. L'exploration des matières instables et éphémères est la spécialité de  Phia Ménard, au départ jongleuse. Dans PPP, elle jongle avec de la glace. Dans Belle d'Hier, elle tire partie de la vapeur et de l'eau. Avec elle, la confrontation directe avec les éléments physiques rend étonnamment tangible les rapports de l'être au monde et à soi.

Biographie...

Née en 1971, Phia Ménard, qui s'est d'abord appelée Philippe Ménard, a été jongleuse, et interprète pour Jérôme Thomas, avant de fonder la compagnie Non Nova, en 1998, à Nantes. Elle a signé Ascenseur, fantasmagorie pour élever les gens et les fardeaux (2001), Fresque et Sketches 1er round (2002), Zapptime, rêve éveillé d’un zappeur (2003),  Jongleur pas confondre (2004), Doggy Bag (2006). En 2008, avec PPP, elle affirme sa volonté de quitter son identité masculine initiale pour devenir une femme. Sa recherche sur l'« injonglabilité complémentaire des éléments » la conduit à explorer la glace, l'air et l'eau, et à créer L'Après-midi d'un foehn Version 1 (2011) puis Belle d'Hier (2015). Elle est artiste associée à l'Espace Malraux de Chambéry.

Distribution / Production...

direction artistique, chorégraphie et scénographie Phia Ménard
composition sonore Ivan Roussel d’après l’œuvre de Claude Debussy
dramaturgie Jean-Luc Beaujault
scénographie Philippe Ragot, assisté de Rodolphe Thibaud et Samuel Danilo
lumière Alice Rüest
régie lumière en alternance Alice Rüest et Aurore Baudouin
diffusion de la bande sonore en alternance Ivan Roussel et Olivier Gicquiaud
création régie de plateau et du vent Pierre Blanchet
régie plateau et du vent Manuel Menes
costumes Fabrice Ilia Leroy
habillage Yolène Guais
photographies Jean-Luc Beaujault
interprétation Phia Ménard
administration et diffusion Claire Massonnet
chargées de production Honorine Meunier et Clarisse Merot
chargé de communication Adrien Poulard

 

coproduction et résidence La Comédie de Caen – centre dramatique national de normandie
coproduction et résidence La brèche – centre des arts du cirque de Basse-Normandie – Cherbourg, Festival Polo Circo – Buenos aires (avec le soutien de l’Institut Français), coproduction EPCC-Le Quai, Angers et le réseau européen IMAGINE 2020 – Art et Changement Climatique, Scènes du Jura – scène conventionnée « multi-sites », La Halle aux Grains – scène nationale de Blois, Cirque Jules Verne – Pôle Régional des Arts du Cirque – Amiens, le Grand T – scène conventionnée Loire-Atlantique – Nantes, Théâtre Universitaire – Nantes, l’Arc – scène conventionnée de Rezé, Parc de la Villette – Paris et La Verrerie d’Alès en Cévennes/Pôle National des arts du Cirque Languedoc-Roussillon.
résidence Les Subsistances 2010/2011, Lyon, France

avec le soutien du Théâtre de Thouars – scène conventionnée en collaboration avec le Service Culturel de Montreuil-Bellay, le Grand R – scène nationale de La Roche-sur-Yon et Le Fanal – scène nationale de Saint-Nazaire

La Compagnie Non Nova est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC des Pays de la Loire, le Conseil Régional des Pays de la Loire, le Conseil Général de Loire-Atlantique et la Ville de Nantes. Elle reçoit le soutien de l’Institut Français et de la Fondation BNP Paribas.

La Compagnie Non Nova est artiste associée à l’Espace Malraux – scène nationale de Chambéry et de la Savoie, au Théâtre Nouvelle Génération - centre dramatique national de Lyon et au Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie.