Éléonore Auzou-Connes

Éléonore a toujours voulu allier les formations dites théorique et pratique. Ainsi, après le baccalauréat, elle mène en parallèle un cursus universitaire à Pairs III ou elle valide un master en travaillant comme stagiaire assistante à la mise en scène avec Alain Françon, et des cours de jeu au conservatoire du XIème arrondissement de Paris, puis au Conservatoire régional de Paris où elle travaille entre autres avec Valérie Onis, Sophie Loucachevsky et Catherine Rétoré.

En 2013, elle intègre l’École du Théâtre National de Strasbourg (groupe 42) où elle travaille le jeu notamment avec Dominique Valadié, Thomas Jolly, Stuart Seide, Julie Brochen, Rémy Barché, Mathieu Bauer, Arpad Shilling, Jean-Yves Ruf, Christine Letailleur, Christian Burgess, Robert Schuster, Maëlle Dequiedt, Mathilde Delahaye... Elle y travaille aussi le chant avec Françoise Rondeleux, le corps avec Marc Proulx et Loïc Touzé, l'accordéon avec Christophe Oury. À sa sortie en 2016 elle joue dans deux créations au festival d'Avignon : Le Radeau de la Méduse, mis en scène par Thomas Jolly, et stoning mary, mis en scène par Rémy Barché.

La saison suivante, elle joue dans Shock Corridor mis en scène par Mathieu Bauer et elle reprend le rôle d’Agathe dans Bigre de Pierre Guillois (Molière de la Comédie en 2017) qui tournera sur plusieurs saisons. Travaillant en collectif avec Emma Liégeois et Romain Pageard depuis leur rencontre au TNS, ils créent Musique de Tables, présenté à La Pop à l'automne 17, à partir de la partition éponyme de Thierry de Mey ; spectacle repris au Nouveau Théâtre de Montreuil et en tournée sur la saison 18/19 (coréalisation avec le NTDM).

Éléonore mène également plusieurs ateliers et mises en scène avec des classes. En 2017, elle adapte Les chrysanthèmes sont des fleurs comme les autres, réalisé par Yann Delattre, avec des cinquièmes et dirige en 2018 deux créations de plateau : l'une avec une classe de secondes option théâtre et l'autre avec une classe de terminales en bac professionnel. L'année prochaine, elle dirigera une vaste résidence de création autour du thème du choix, regroupant des lycéens, des personnes âgées et des personnes en voie de réinsertion.