musique

Africolor

Batida - Angola

Le kuduro revisité par Batida brasse des instrumentaux traditionnels, le son africain des années 1960 et les rythmes électro. Un cocktail détonant et hypnotique !

Le kuduro est une dance music venu d’Angola, très populaire dans les quartiers pauvres de Luanda comme en Afrique du Sud et en Ouganda, où les DJs mixent dans la rue, abrités par des cabanons de tôle ondulée. Le luso-angolais Pedro Coquenão, amoureux de l’Angola où il est né et de la musique électro, reprend les rythmes endiablés du kuduro, qu’il enrichit d’instruments acoustiques traditionnels et de samples de la semba angolaise des années 1960. Dans son groupe Batida, il s’entoure de chanteurs et de musiciens d’origine angolaise qui jouent des instruments typiques du kuduro comme le dikanza, mais aussi le kissange et le marimba. Leur premier album est sorti sur le label britannique Soundway Records en 2012.

Cette version du kuduro puise dans le passé sans nostalgie pour inventer une musique d’aujourd’hui, et ne se prive pas de commenter la situation sociale désastreuse en Angola. L’essence de cette musique avec ses beats syncopés et son groove réjouissant reste le plaisir de la fête. D’ailleurs, sur scène, des danseurs accompagnent cette performance qui se veut un spectacle visuel autant que musical.

Distribution / Production...

Batida - Angola
avec Pedro Coquenão (distribution en cours)

Production Africolor. Avec le soutien du Conseil général de la Seine‑Saint‑Denis, de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de‑France – ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil régional d’Île-de-France, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, du CNV, de l’Institut français de Madagascar, et de la SACEM.