théâtre

Please, Continue (Hamlet)

Yan Duyvendak et Roger Bernat

S'il fallait juger Hamlet pour meurtre, aujourd’hui, quel serait le verdict de la cour ?
Yan Duyvendak et Roger Bernat, dévoilent ce procès fictif dans ses moindres détails. Le théâtre devient une loupe pour comprendre le fonctionnement de la justice, miroir de notre société. Tout simplement édifiant.

Rendre la justice, qu'est-ce que cela veut dire ? C'est tenter de démêler le vrai du faux pour définir ce qui est juste. Et ce n'est pas une mince affaire... Please, Continue (Hamlet) (« S'il vous plaît continuez (Hamlet) ») en fait la démonstration. Nous voici dans une salle d'audience avec des magistrats et des avocats, tous aussi vrais que nature. Et pour cause, ils viennent sur scène exercer leur métier, face à trois comédiens rompus à l'improvisation. Ils vont juger un cas simple : un jeune homme prénommé Hamlet a tué le père de sa fiancée, Ophélie. Toute ressemblance avec des personnages connus est, bien sûr, volontaire ! L'essentiel, ici, est dans le pouvoir de la parole qui traque la vérité, soupèse le degré de culpabilité, défend et justifie, et réclame la sanction ou l’acquittement. Chaque soir, le verdict prononcé est différent. Chaque soir, le sort d'Hamlet se rejoue. Un spectacle captivant et une pièce de théâtre politique : en montrant comment s’exerce la justice en notre nom, elle touche à l’un des fondements de la démocratie. Une expérience dont on risque de ressortir chamboulé.

Distribution / Production...

mise en espace en collaboration avec Sylvie Kleiber
avec Monica Budde ou Véronique Alain, Alice Le Strat ou Claire Delaporte, Manuel Vallade ou Thierry Raynaud.


production Dreams Come True, Genève. Coproduction Le Phénix -scène nationale, Valenciennes ; Huis a/d Werf, Utrecht; Théâtre du GRÜ, Genève.
accueil en résidence Montévidéo, Marseille; Le Carré/Les Colonnes -scène conventionnée ; Saint-Médard-en-Jalles, Blanquefort.
avec le soutien de la Ville de Genève; République et canton de Genève ; Pro Helvetia Fondation suisse pour la culture ; Migros pour-cent culturel ; La Loterie Romande ; Ministerio de Cultura-INAEM ; Mécènes du sud, Marseille ; CORODIS.
avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique.

en partenariat avec