déambulation sonore

FAKE

Wilfried Wendling, Abbi Patrix, Linda Edsjö

Cette déambulation sonore nous conduit hors du théâtre, sous la baguette électronique du compositeur Wilfried Wendling. Un casque sur les oreilles, nous parcourons la place Jean-Jaurès et le quartier de la mairie guidés par la voix d’Abbi Patrix, présent parmi nous. La bande-son est mixée en direct à partir de percussions, de musiques électroniques, d’ondes radiophoniques détournées et de voix fantômes. Le tout est ponctué par des monologues issus de la pièce Peer Gynt, épopée d’un menteur en quête de vérité. De quoi troubler la perception de la réalité qui nous entoure et faire l’expérience de l’illusion sonore.

Distribution / Production...

conception et musique électronique live Wilfried Wendling
conteur Abbi Patrix
percussionniste Linda Edsjö
saxophoniste Christine Abdelnour 
voix irréelles Anne Alvaro
 


production La Muse en Circuit
coproduction Compagnie du Cercle, direction Abbi Patrix, Lieux publics – Centre national de création en espace public
crédit photo couverture ​© Christophe Raynaud de Lage 

Dans la presse

Il nous avait épatés en 2017 avec un Hamlet crépusculaire, mêlant la vidéo et la musique électronique [...] Wilfried Wendling s'attaque à un nouveau projet bizzaroïde : Peer Gynt, d'Ibsen [...] On fonce ! Le Canard enchaîné


La radio joue un rôle important dans ce spectacle intitulé Fake. A quatre reprises, de faux programmes résultant d’un savant montage de déclarations à dominante politique viendront baliser la relecture de la pièce et résonner avec quelques-uns de ses thèmes : l’identité (et sa déclinaison nationale, de Jacques Chirac à François Hollande), le mensonge (de François Fillon à Jérôme Cahuzac), l’éthique (la Libye entre les ciments Lafarge et les noyades de migrants) et la religion (du cardinal Barbarin à Pie XII). Entre ces malicieux rappels de l’actualité, qui font sourire en dépit de la gravité des sujets, l’essentiel de l’activité sonore consiste en un traitement à la fois brut et sophistiqué de la trame dramatique conçue par Abbi Patrix et Wilfried Wendling. Le Monde