Les Démons

Sérigraphie

Les Démons installent sur les murs du théâtre des sérigraphies qui racontent les différentes saisons, accompagnées de petites boîtes à musique. Venez découvrir quels sons s'y cachent en tournant les manivelles ! C'est comme une partie de cache-cache qui se met en place à travers les différents espaces, baignée de références théâtrales, cinématographiques et musicales. Un délice pour les yeux... et les oreilles !

« Il s’agirait pour moi de faire jaillir l’émerveillement qui a été le mien quand j’ai vu apparaitre pour la première fois un bison peint sur la paroi de la grottes de Eyzies, ou quand j’ai vu une photo se révélé dans le labo de mon père. Le rappel de cette émotion reste essentiel. » Elie Blancherie

Après avoir découvert la sérigraphie au lycée autogéré dans les années 80, Elie Blancherie participe a différents collectifs artistiques notamment Sentimental Bourreau. A la suite d’un apprentissage auprès de sérigraphies, en 1994 il installe son premier atelier, La Charnière, dont les activités principales sont l’édition d’art et la muséographie. C’est en créant Les démons en 2006 à Montreuil qu’Elie s’oriente vers une production artistique et collective tout en gardant son activité artisanal.

Shuana Ndiaye, diplômée des Arts décoratif de Paris, apprend son métier de graphiste aux Éditions Allia puis travaille à Londres pour la presse et l’édition anglaise. De retour en France elle poursuit ses collaborations graphiques dans le domaine de l’édition (beaux livre, catalogue, affiche) avec les éditeurs parisiens comme Gallimard, le Festival Paris Cinéma.

C’est dans leur atelier partagé de Bagnolet, où se croisent de nombreuses pratiques graphiques et plastiques que Shuana et Elie élaborent ensemble leurs projets. Ainsi leur création nait toujours d’une rencontre avec un tiers, un théâtre, une mairie, un artiste... Du marquage au sol à l’édition d’art en passant par des installations sonores et l’animation d’atelier le domaine des possibles s’élargit sans cesse et reste ouvert.